Tableaux cliniques et symptômes

Parésie cérébrale infantile (PCI)

La parésie cérébrale infantile est un trouble spastique du système nerveux et musculaire apparaissant chez les enfants. Des symptômes spastiques apparaissent dans 75 % des cas.

Résumé

Causes, symptômes et traitement

La parésie cérébrale infantile (PCI) est un trouble spastique du système nerveux et musculaire apparaissant chez les enfants. Elle est caractérisée par des troubles du système nerveux et musculaire concernant la tension musculaire (tonus), la force musculaire, la coordination et les séquences de mouvements. Les formes spastiques hybrides avec une tension musculaire généralement élevée sont les plus communes.

Causes

Causes

Les causes de la parésie cérébrale infantile sont très diverses. Un manque d’oxygène, des complications avec le cordon ombilical, des infections, une hémorragie cérébrale et des accidents peuvent entraîner une parésie cérébrale infantile tout au long de la grossesse, mais le plus souvent lors de la naissance.
Dans la plupart des cas, des handicaps multiples apparaissent. C’est le cas dans 3 naissances vivantes sur 1000. Toutefois, les bébés prématurés sont affectés le plus fréquemment.

Symptômes

Symptômes

Les symptômes de la parésie cérébrale infantile sont très divers et leur sévérité varie d’un enfant à l’autre. Des symptômes spastiques apparaissent dans 75 % des cas.

Hémiplégie (32 %)

Hémiplégie (32 %)

Les membres d’une moitié du corps sont affectés, les bras étant le plus souvent atteints plus gravement que les jambes.

Diplégie (40 %)

Diplégie (40 %)

Les jambes sont affectées plus gravement que les bras.

Tétraplégie (2 %)

Tétraplégie (2 %)

Tous les membres sont paralysés. Le développement moteur et mental est significativement retardé. Seules 10 % des personnes touchées sont en mesure de marcher.

Hémiplégie bilatérale

Hémiplégie bilatérale

Les quatre membres sont atteints de paralysie spastique, les bras étant touchés plus gravement que les jambes.

Triplégie

Triplégie

Trois membres sont atteints de paralysie spastique.

Dans toutes les formes, les fléchisseurs longs et les adducteurs sont notamment affectés par la paralysie. La spasticité entraîne également un raidissement des articulations. Les tableaux cliniques typiques des différentes articulations peuvent être décrits comme suit : la hanche est fléchie, inclinée et tournée vers l’intérieur. Le coude, le poignet et l’articulation du genou ont tendance à se raidir lorsqu’ils sont fléchis. L’avant-bras est fléchi et le pouce est tourné vers l’intérieur. La cheville et le pied sont déformés en équin et la colonne vertébrale est également fortement courbée.

Diagnostic et thérapie

Diagnostic et thérapie

La PCI est diagnostiquée sur la base de données cliniques après que d’autres causes progressives telles que des tumeurs ou des inflammations ont été exclues. Le traitement repose essentiellement sur une thérapie multidisciplinaire dérivée de différentes approches médicales, orthopédiques et thérapeutiques. Ottobock propose différents dispositifs médicaux pour tous les âges, du nourrisson à l’âge adulte, par exemple pour le positionnement et l’immobilisation, améliorer l’équilibre et permettre la mobilité (orthèses suro-pédieuses, déambulateurs, aides pour la position assise et le positionnement).

Retrouver une vie quotidienne normale : 3 étapes pour trouver la bonne orthèse Ottobock

  1. Vous trouvez ici un aperçu de toutes les orthèses qui pourraient vous convenir. Emportez cette liste avec vous lors de votre prochaine visite chez le médecin.
  2. Discutez avec votre médecin pour trouver l’orthèse la plus adaptée à vos symptômes. Le médecin établit ensuite une ordonnance pour l’orthèse correspondante.
  3. Rendez-vous avec cette ordonnance dans votre centre d’appareillage orthopédique, qui vous procurera l’orthèse et l’ajustera exactement à vos mensurations.
Solutions

Orthèses d’Ottobock pour la parésie cérébrale infantile

Les produits présentés montrent des exemples d’appareillage. L’adéquation d’un produit à vos besoins réels et votre aptitude à pouvoir utiliser pleinement toutes les fonctions d’un produit dépendent de nombreux facteurs différents. Parmi les facteurs décisifs figurent notamment votre condition et votre forme physiques ainsi qu’un examen médical détaillé. Votre médecin ou votre orthoprothésiste décide également du type d’appareillage qui vous convient le mieux. Nous sommes là pour vous aider.