Informations

Retrouvez des informations relatives à la technologie orthétique, depuis sa définition jusqu’à son implication dans le processus de réhabilitation des personnes handicapées.

Qu'est-ce que la technologie orthétique ?

Qu'est-ce que la technologie orthétique ?

Tandis que la prothèse est un appareillage destiné à remplacer un membre amputé, l’orthèse sert à compenser, prévenir ou corriger la ou les parties de votre corps qui sont atteintes.

Elle contribue notamment à compenser les fonctionnalités perdues dans le cadre de maladies chroniques.

Elle remplit également un rôle préventif en empêchant de mauvais positionnements ou postures et en évitant d’abîmer, affecter ou user certaines parties de votre corps.

Elle est aussi recommandée à la suite de blessures sportives, lorsque vos ligaments, articulations ou os sont touchés. Elle permet alors d’accompagner leur guérison de façon optimale.

Pour être réellement efficace, une orthèse doit être adaptée à chaque individu. C’est pourquoi il est essentiel de vous rapprocher de votre médecin traitant et d’un orthoprothésiste.

Les orthèses Ottobock répondent à une diversité de problèmes morphologiques et cas cliniques. Nous accordons une attention particulière à leur développement afin de vous assurer le soutien et le confort dont vous avez besoin. Nous pensons également qu’une orthèse ne doit pas seulement être fonctionnelle et confortable mais également esthétique : que vous la portiez de façon durable ou temporaire, vous ne devez pas craindre d’être vu avec. Grâce à la combinaison mêlant fonctionnalité, confort et design de nos orthèses, nous souhaitons vous apporter une meilleure qualité de vie.

Woman walks with an E-MAG Active.
Votre réhabilitation après une paralysie

Votre réhabilitation après une paralysie

Une paralysie désigne la perte complète ou partielle de la motricité, de façon temporaire ou définitive. Il existe plusieurs types de paralysie, notamment la paralysie motrice et la paralysie sensitive.

La paralysie motrice regroupe la paralysie périphérique et la paralysie centrale, qui se distinguent en fonction du niveau où la lésion survient. Dans le cas d’une paralysie périphérique, le nerf est malade ou lésé, soit à son point de départ dans la moelle épinière (exemple : poliomyélite) soit lors de son parcours après avoir quitté la moelle épinière (exemple : suite à une blessure). Les groupes musculaires ou les membres affectés ne montrent alors aucune tension, on parle de paralysie flasque. En revanche, dans le cas d’une paralysie centrale, la source de la paralysie est localisée plus haut, à savoir sur les fibres pyramidales de la moelle épinière (paralysie médullaire) ou dans le cerveau lui-même (paralysie cérébrale). L’évolution de la paralysie centrale est souvent spastique : la tension des muscles affectés est élevée. En fonction de l’étendue de la paralysie, on parle de monoplégie (paralysie d’un seul membre), paraplégie (paralysie des membres supérieurs ou inférieurs), tétraplégie (paralysie de tous les membres) ou hémiplégie (paralysie d’un seul côté du corps).

La paralysie sensitive est quant à elle causée par des troubles du système nerveux périphérique ou central. Dans ce cas, la capacité de percevoir les stimuli sensoriels tels que le froid, la chaleur, la douleur ou le toucher est éliminée ou réduite dans certaines régions du corps.

Les orthèses sont un type d’appareillage qui peut vous accompagner efficacement dans le maintien ou l’amélioration de vos fonctions.

Votre réhabilitation après une poliomyélite

Votre réhabilitation après une poliomyélite

La poliomyélite est une maladie infectieuse, couramment appelée polio. Elle implique un virus qui ne provoque généralement qu’une maladie bénigne. Ce dernier peut être transmis par l’intermédiaire des doigts, de l’alimentation, et, parfois, par les voies respiratoires.

Chez la plupart des patients atteints, aucun symptôme ne se manifeste. Les autres, après une période d’incubation de quelques jours, peuvent être sujets à une fièvre, des maux de gorge, des céphalées et des vomissements. Dans certains cas, la poliomyélite peut se révéler grave : les patients présentent alors des symptômes de méningite qui évoluent rapidement vers une paralysie des muscles.

Il n’existe à ce jour pas de thérapie médicale efficace pour soigner la poliomyélite mais des traitements permettent de lutter contre ses symptômes. Dans le cas de paralysies, une physiothérapie est essentielle pour empêcher toute lésion musculaire pendant l’activité du virus. D’autres moyens tels que les orthèses permettent également d’accompagner les patients afin de les aider à retrouver leur mobilité.

FirstSpiritExport,OBISCM-COM,media,ottobock_corporate,press,2021_07_07
Vivre après un AVC

Première cause de handicap acquis de l'adulte, l'Accident Vasculaire Cérébral (AVC) se caractérise par une irrigation sanguine insuffisante provoquée par l'obstruction (infarctus cérébral) ou la rupture (hémorragie cérébrale) d'un vaisseau sanguin dans le cerveau.

L'AVC touche aussi bien les hommes que les femmes et survient à tout âge, bien qu'il soit davantage observé chez les personnes de plus de 65 ans. Au total, ce sont près de 140 000 nouveaux cas qui sont recensés chaque année en France, soit un toutes les 4 minutes.

Une prise en charge optimale post-AVC s'appuie sur une collaboration pluridisciplinaire entre les équipes médicales et paramédicales. Une rééducation précoce et adaptée permet aux patients de retrouver un maximum d'autonomie.

Chez Ottobock, nous proposons des solutions spécialement conçues pour répondre aux besoins des patients à la suite d'un AVC : faiblesse des releveurs de pied, déficiences du quadriceps, ou encore lésions du membre supérieur.

FirstSpiritExport,OBISCM-1557,web_site,orthotics_2,l300_go_stimulationssystem
Solutions pour les releveurs de pied
Solutions pour les déficiences du quadriceps
Besoin d'aide ?

Merci de l'intérêt que vous portez à Ottobock.

Si vous ne trouvez pas les informations dont vous avez besoin sur notre site Web, veuillez nous envoyer un mail.