Tableaux cliniques et symptômes

Paralysie

La paralysie désigne l’incapacité ou la réduction de la capacité à utiliser volontairement un ou plusieurs muscles, groupes de muscles ou membres. Ottobock propose des orthèses d’immobilisation pour différents tableaux cliniques.

Résumé

Causes, symptômes et traitement

Une paralysie désigne une incapacité ou une réduction de la capacité à utiliser volontairement un ou plusieurs muscles, groupes de muscles ou membres. On distingue différents types de paralysie.

Paralysies motrices

Paralysies motrices

On distingue dans les paralysies motrices (paralysies de l’appareil locomoteur) la paralysie périphérique et la paralysie centrale, en fonction du niveau où la lésion survient.
Paralysie périphérique : le nerf est soit lésé le long de son parcours après avoir quitté la moelle épinière (exemple : section suite à une blessure) ou malade à son point de départ dans la moelle épinière (exemple : poliomyélite). On parle toujours de paralysies flasques. Les groupes musculaires ou les membres affectés ne montrent alors aucun tonus.
Paralysie centrale : la source de la paralysie est ici localisée plus haut, à savoir sur les fibres pyramidales de la moelle épinière (paralysie médullaire) ou dans le cerveau lui-même (paralysie cérébrale), par exemple dans les cas d’AVC. L’évolution de la paralysie centrale est souvent spastique, la tension des muscles affectés est donc élevée. En fonction de l’étendue de la paralysie, on parle de monoplégie (paralysie d’un seul membre), paraplégie (paralysie des membres supérieurs ou inférieurs), tétraplégie (paralysie de tous les membres) ou hémiplégie (paralysie d’un seul côté du corps).

Paralysies sensitives

Paralysies sensitives

Ces paralysies sont causées par des troubles du système nerveux périphérique ou central. La capacité de percevoir les stimuli sensoriels tels que le froid, la chaleur, la douleur ou le toucher est éliminée ou réduite dans certaines régions du corps.

Autres types de paralysies

Autres types de paralysies

Il existe des paralysies qui sont provoquées par une affection du muscle (paralysie myogène). Certaines paralysies peuvent aussi être dues à des problèmes psychiques (paralysie psychogène). Ce type de paralysie est néanmoins rare.

Retrouver une vie quotidienne normale : 3 étapes pour trouver la bonne orthèse Ottobock

  1. Vous trouvez ici un aperçu de toutes les orthèses qui pourraient vous convenir. Emportez cette liste avec vous lors de votre prochaine visite chez le médecin.
  2. Discutez avec votre médecin pour trouver l’orthèse la plus adaptée à vos symptômes. Le médecin établit ensuite une ordonnance pour l’orthèse correspondante.
  3. Rendez-vous avec cette ordonnance dans votre centre d’appareillage orthopédique, qui vous procurera l’orthèse et l’ajustera exactement à vos mensurations.
Solutions

Orthèses d’Ottobock pour paralysies

Les produits présentés montrent des exemples d’appareillage. L’adéquation d’un produit à vos besoins réels et votre aptitude à pouvoir utiliser pleinement toutes les fonctions d’un produit dépendent de nombreux facteurs différents. Après un examen détaillé (anamnèse), votre médecin et votre orthoprothésiste décident avec vous également du type d’appareillage qui pourrait répondre à vos besoins. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions.

Besoin d'aide ?

Merci de l'intérêt que vous portez à Ottobock.

Si vous ne trouvez pas les informations dont vous avez besoin sur notre site Web, veuillez nous envoyer un mail.