Tableaux cliniques et symptômes

Usure de la colonne vertébrale

Les causes dépendent souvent de l’âge et d’autres facteurs externes. Une orthèse peut soulager le dos au quotidien ou le soutenir après une opération.

Trouver un centre orthopédique près de chez vousSolutions
Résumé

Causes, symptômes et traitement

Une usure de la colonne vertébrale se développe au cours d’une longue période. Le processus de dégénérescence commence souvent dans la zone des disques intervertébraux. Un surmenage important et un âge avancé sont les causes principales d’une usure des segments intervertébraux.

Indication

Indication

On parle de dégénérescence de la colonne vertébrale dans les cas d’usure prononcée, de diminution des structures des segments vertébraux et de leur fonction.

Solutions

Orthèses d’Ottobock

Trouver un centre orthopédique près de chez vousSolutions
Causes

Causes

Les causes dépendent essentiellement de l’âge et d’autres facteurs externes. Un travail physique pénible exercé pendant des années, par exemple, peut entraîner une usure de la colonne vertébrale. Les prédispositions individuelles de chacun, le sport et son intensité ainsi que le tabac et le surpoids influencent l’usure. Les symptômes peuvent se développer progressivement au fil des ans.
Les 24 vertèbres qui composent la colonne vertébrale humaine et les disques intervertébraux qui les relient sont divisés en 3 segments : le rachis cervical (7 corps vertébraux), le rachis thoracique (12 corps vertébraux) et le rachis lombaire (5 corps vertébraux). Le segment vertébral forme la plus petite unité fonctionnelle de la colonne vertébrale. Il se compose du disque intervertébral avec les corps vertébraux adjacents, les articulations vertébrales respectives et les structures ligamentaires associées. Le quatrième segment, le sacrum, est constitué de segments déjà ossifiés.
Les premiers signes d’usure se situent généralement dans la zone du disque intervertébral. Comme le disque intervertébral n’est pas alimenté par un apport vasculaire direct mais indirectement par diffusion, sa préservation dépend de facteurs génétiques et externes. En raison d’une sollicitation accrue de la colonne vertébrale, par exemple due à un travail physique accru, des activités sédentaires sans compensation, des mauvais mouvements ou des anomalies posturales congénitales, l’apport continu de nutriments au disque intervertébral n’est parfois pas possible. Par conséquent, la capacité du disque intervertébral à fixer l’eau diminue. La hauteur du disque intervertébral diminue.
La réduction de la hauteur des disques intervertébraux entraîne une instabilité progressive de la colonne vertébrale, et les nerfs peuvent également être limités dans leur fonction. Tout d’abord, le corps s’aide lui-même en essayant de stabiliser la colonne vertébrale par la formation d’une augmentation de l’os du corps vertébral. Dans de nombreux cas, cela n’aboutit pas, ce qui entraîne une usure des petites articulations vertébrales. Ces changements dégénératifs, seuls ou combinés, entraînent une douleur et/ou une défaillance fonctionnelle des zones touchées qui sont alimentées par les segments.

Diagnostic

Diagnostic

La présence ou non d’une dégénérescence de la colonne vertébrale est déterminée par le médecin après une anamnèse et un diagnostic détaillés, souvent à l’aide d’une imagerie.

Symptômes

Symptômes

Les symptômes d’une dégénérescence de la colonne vertébrale se développent généralement sur une période prolongée et se manifestent par une douleur diffuse ou aiguë. Cela entraîne une restriction de la mobilité du dos et souvent une réaction inflammatoire au niveau des articulations vertébrales. La sensibilité et/ou les fonctions motrices peuvent également être perturbées, parfois au point d’entraîner une paralysie sensorielle et une paralysie due au resserrement des cordons nerveux. Les limitations vont d’une légère altération de la motricité fine à une paralysie complète et flasque de certains groupes musculaires. Dans de rares cas, le contrôle de la vessie et du rectum est réduit.
Avec l’âge, le canal rachidien peut se rétrécir en raison de l’usure se développant au fil des années et de l’épaississement des articulations. Il peut en résulter des ostéophytes et des ossifications dans la colonne vertébrale. Cela peut entraîner un raidissement des articulations vertébrales en raison de la fixation de l’os à l’articulation, due à l’usure.

Thérapie

Thérapie

Selon le degré de gravité, la thérapie est d’abord conservatrice, par exemple la kinésithérapie et des orthèses. Le recours à des médicaments est souvent fréquent.
Une opération est envisagée en cas de défaillances motrices et/ou sensibles.
Les orthèses dorsales sont utilisées à la fois en thérapie conservatrice pour soulager la zone lombaire affectée et en traitement post-opératoire.
Les produits présentés montrent des exemples d’appareillage. L’adéquation d’un produit à vos besoins réels et votre aptitude à pouvoir utiliser pleinement toutes les fonctions d’un produit dépendent de nombreux facteurs différents. Parmi les facteurs décisifs figurent notamment votre condition et votre forme physiques ainsi qu’un examen médical détaillé. Votre médecin ou votre orthoprothésiste décide également du type d’appareillage qui vous convient le mieux. Nous sommes là pour vous aider.

Retrouver une vie quotidienne normale : 3 étapes pour trouver la bonne orthèse Ottobock
  • Vous trouvez ici un aperçu de toutes les orthèses qui pourraient vous convenir. Emportez cette liste avec vous lors de votre prochaine visite chez le médecin.
  • Discutez avec votre médecin pour trouver l’orthèse la plus adaptée à vos symptômes. Le médecin établit ensuite une ordonnance pour l’orthèse correspondante.
  • Rendez-vous avec cette ordonnance dans votre centre d’appareillage orthopédique, qui vous procurera l’orthèse et l’ajustera exactement à vos mensurations.
  • Solutions